Les Warriors champion de France de 3éme DivisionWarriors 14-13 Flash B

La joie du vainqueur
La joie du vainqueur (Thomas Depaepe)
le 11/06/2012 à 01:05 par Thomas Depaepe

L’ambiance était très festive du coté de Géo André ce dimanche après-midi, et à peine la Marseillaise terminée les Juniors du Flash et les nombreux supporters avignonnais ayant fait le déplacement mettaient une ambiance certaine. Mais si l’ambiance était dans les tribunes, le jeu était aussi sur le terrain dans les premières secondes avec dés le kickoffKickoff
coup de pied d'engagement en début de mi-temps. Effectué balle à terre depuis la ligne des 30 yards de l'équipe qui engage.
, un retour ultra-performant des Warriors : après une feinte de reverse, le relanceur Théo Vandenbroucke a mis le turbo et n’a pu être rattrapé par la défense locale que sur la ligne des 10 derniers yards. Ces quelques yards ont été rapidement couverts puisqu’a la seconde action, le receveur Julien Senmartin (auteur d’un très gros match) capte le cuir dans l’embut pour ouvrir le score. 0-7.

Mais le Flash B a riposté d’entrée puisque sur la relance de kickoff, Steve Velasques a évité le tackle initial avant de remonter prés de 75 yards et d’être rattrapé par la patrouille sur les 5 derniers yards. A nouveau il suffira de 2 actions offensives pour que le touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
soit inscrit, en l’occurrence par Sebastien Terre parti au sol pour un duel de puissance qu’il a remporté. 7-7.

Après ces quelques secondes de pure folie et ces 2 retours de kickoffs, le jeu c’est normalisé et on a d’abord pu voir une belle attaque Warriors menée par leur QB Peter Linneman qui dispose clairement d’un bras intéressant. Mais malgré l’énergie offensive déployée, la défense de la reserve du Flash tient bon et force le premier puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
du match qui atteri sur les 10 derniers yards des locaux. Avec cette position de départ peu avantageuse, la réserve du Flash joue la sécurité et malgré une belle course, la 4éme et inch se présente : à nouveau la sécurité est judicieusement choisie et le ballon est punté.

Linneman revient alors sur le terrain et il aligne les passes avec une belle régularité, bien aidé il est vrai par Remy Ducros et Julien Senmartin qui lui offrent des cibles très sûres ; après une remontée du terrain efficace, c’est Julien Senmartin qui se défait (à la vitesse) de son vis-à-vis pour filer vers l’embut et capter le cuir sur une quinzaine de yards. 7-14 pour Avignon.

Pour son 3éme drive offensif, le Flash cumule les fautes et sur la 3éme et prés de 40 yards, leur quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
Samuel Charles se fait sacker. Punt logique donc et retour des Warriors… qui ne progressent guére et sont rapidement en formation punt ; sauf que c’set une feinte et le « punter » Mickael Sabatier lance un ballon approximatif mais capté par Senmartin : le receveur évite un premier plaquage et gagne suffisamment de yards pour s’assurer la première. Mais immédiatement après, les visiteurs sont à nouveau bloqué : cette fois ils tentent sur la 4éme tentative une passe dans l’embut mais cela ne donne rien. Après ce jeu, le Flash et les Warriors auront 2 drives offensifs chacun… mais aucun ne sera exploité et la mi-temps arrive sur une passe de dernière seconde tentée par Avignon mais interceptée par Chivorn Chin qui ne prendra pas de yards après le pick.

Les Warriors, solide équipe de D3... avant la D2
Les Warriors, solide équipe de D3... avant la D2 (Thomas Depaepe)

Mené au score à la mi-temps, le Flash entame la seconde période avec une très belle course de Teddy Medeuf qui joue à la « boule de flipper » et rebondi sur plusieurs défenseurs avant d’être mis au sol. Cette course permet au Flash d’arriver sur les 20 derniers yards et sur leur 3éme tentative et 10 un flag est lancé contre les « noirs-et-jaunes » : plutôt que de prendre la faute (3éme et 20), les Warriors déclinent et donne donc une 4éme et 10 yards a jouer sur la ligne des 20 derniers yards au Flash B. Ce choix surprenant ils le paye cash car le botteur prend la poudre d’escampette et Xavier Correas arrache le first-down, et sur l’action suivante le quarterback local Samuel Charles inscrit le TD sur un qb sneak vengeur. La transformation ne passe pas et le Flash reste donc mené au score : 13-14.

Les Warriors signent leur retour en attaque avec une belle réception de Clément Verran sur les 30 derniers yards, mais la défense des locaux ne lâchera pas un yards de plus et la 4éme et 5 yards sera bien défendue par le N°6. S’en suit un three-and-out Flash, suivi d’un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
immédiat des Warriors sur transmission entre le Centre et le QB : le linebackerLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
Kevin Bayo Marin saute sur le cuir et met les siens en très bonne position (25 yards Warriors). On pense alors que la Flash va pouvoir repasser devant… mais 2 fautes plus tard, les locaux sont au milieu du terrain et ils doivent rendre le cuir aux sudiste sur un turnover on down.

Nouveau drive Warriors donc… et nouveau 3 and out. Obligé de prendre des risques, le Flash B transmet le cuir à Teddy « boule de flipper » Medeuf qui a nouveau signe un beau gain  et place les siens sur les 30 derniers yards ; a nouveau le Flash B tombe dans les erreurs et 2 actions superbes sont neutralisés par des pénalités : un catch à l’horizontal de Sano Tera et un TD de prés de 35 yards au sol de Fitzgerald Elie. Les 2 dernières minutes étant toute proches, les locaux tentent une 4éme et 15 yards mais le cuir est mal lancé et il arrive directement dans les mains de Clément Verran ce qui scelle la victoire des avignonnais car ensuite le Flash ne reverra plus le cuir vu que les visiteurs épuisent la montre en jouant au sol. 

Teddy
Teddy "Boule de Flipper" Medeuf (Thomas Depaepe)

Plus complet et plus discipliné les Warriors ont montré un beau visage sur cette finale D3 et on attend de voir ce qu’ils feront l’an prochain en D2 car clairement il y a du potentiel dans cette équipe ; en plus il n’est pas si fréquent de voir une équipe de 3éme division capable d’enchainer aussi efficacement le jeu aérien… donc c’est intéressant à suivre pour l’an prochain.

Du coté du Flash, le « mauvais week-end » se poursuit et la désillusion était grande dans les rangs des « noirs-et-jaunes » car le titre est la seule récompense de leur saison (vu que la montée est impossible pour eux)… et il leur échappe à nouveau.

 

Ma sélection de photos du match : http://www.flickr.com/photos/td-/sets/72157630098685816/

... chargement de la zone de commentaire ...

 10.000 dollars à celui qui le sort du match. Ca m'est égal la manière, même si c'est en le frappant avec une bouteille de whisky lorsqu'il sortira du bus.  – Le défenseur des Bears Steve McMichael parlant à ses coéquipiers de Joe Montana.

En VO :  Ten thousand bucks if 'ya knock him outta the game. I don't care if ya hit him with a whiskey bottle when he gets off the bus. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !