Les Spartiates en demi-finale de l'EFAF Cup !En se débarassant des Basel Gladiators 34-6, Amiens rejoint les Centaures dans le dernier carré

Flying Couvin
Flying Couvin (T.Savoja, FA.com)
le 06/05/2012 à 14:47 par Thomas Savoja

Fullerton aérien
Fullerton aérien (T.Savoja, FA.com)
Les Français en force

Samedi soir à Amiens les Spartiates recevaient dans le cadre de la deuxième journée de la coupe d’Europe les Gladiators de Basel. Cette deuxième rencontre de l’EFAF Cup face aux Suisses pouvait offrir aux Amiénois une place en demi-finale après leur victoire en déplacement face aux Alphen Eagles. Ils rejoindraient ainsi les Centaures de Grenoble dors et déjà qualifiés pour le dernier carré. Deux équipes Française à ce stade de la compétition ? Voilà qui aurait de l’allure !

Les conditions climatiques sont pour le moins humide en ce début de match et les hymnes sont entonnés sous une très légère bruine. Première indication de la rencontre, Paul Durand le QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
habituel des Spartiates ne débutera pas la rencontre certainement préservé dans la perspective du match crucial de la semaine prochaine face au Flash. C’est donc son Backup Mathieu Lapios qui aura l’occasion de démontrer son savoir faire.

Un début de match fou fou fou !

Les Spartiates commencent en attaque et le ton est donné avec une série d’options qui semble désorienter la défense Suisse. Mais sur la ligne des 30 yards adverse, les Amiénois tentent une 4éme tentative bien stoppée par les helvètes.  Le ballon est donc récupéré par les Gladiators. Leur QB américain Jonathan Goerges ne trouve alors rien de mieux que de lancer une interceptionInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
dés sa première tentative. Sa spirale sans consistance est en effet cueillie par l’inévitable Sean Fullerton vraiment impressionnant cette saison. Les Spartiates n’en demandaient pas tant et c’est Anthony Cousin l’homme à tout faire en attaque qui signe le premier TD du match sur une course de 15 yards qu’il termine par un spectaculaire saut de cabri dans la end-zone (7-0 Spartiates).

Pierre Thorrignac percute
Pierre Thorrignac percute (Lionel Friederich)
Coup de tonnerre sur le KickoffKickoff
coup de pied d'engagement en début de mi-temps. Effectué balle à terre depuis la ligne des 30 yards de l'équipe qui engage.
, le RBRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
américain de Bâle le #33 Darryl Valdes récupère le ballon sur ses 20 yards et après deux crochets il accélère et fait parler sa puissance : on ne le reverra plus ! Quel superbe retour de coup de pieds. La transformation étant manquée, le score est de 7-6 pour Amiens. C’est alors que ce premier quart temps allait sombrer dans la folie pure puisque sur le retour de coup de pied Amiénois, c’est désormais Anthony Couvin qui fait parler la poudre grâce à ses appuis hors norme. Après trois crochets, il échappe à un dernier placage avant de finir sa course dans l’en-but ! Quelle réponse des Spartiates. Les voilà devant 13-6 !

L’irrationnel s’étant invité dans ce début de match, les Spartiates vont alors tenter un coup de pied de dégagement très court à la limite de l’onside kick mais les Suisses ne se laissent pas berner et réussissent à récupérer le cuir. Les Gladiators paraissent néanmoins limités en attaque et leur QB est pour le moins fébrile puisque dés le début de ce drive il lance une second interception pour le #8 Spartiate Arthur Flahau.

Un jeu au sol efficace

Nous voilà dans le second quart-temps, le jeu au sol d’Amiens fonctionne à merveille et les « Motions » perturbent totalement la défense helvète. Voilà Amiens dans la Red Zone et c’est leur QB Mathieu Lapios qui score cette fois sur une course de 5 yards en coin (20-6 Spartiates). Le cauchemar du QB des Gladiateurs continue. Les schémas offensifs Suisse semblent assez limités avec les courses au centre du #33 Valdes à chaque fois attendu au tournant par la défense amiénoise. Du coup, le voilà obligé de passer le ballon et là, catastrophe Jonathan George signe une troisième interception et c’est encore Sean Fullerton qui capte le cuir pour Amiens.

Mathieu Lapios sacké, les Spartiates doivent cette fois punter et ils le fond parfaitement le ballon s’immobilisant sur la ligne des 2 yards des Gladiators ! La pression est maximale sur l’attaque Suisse. On est à deux doigts du SafetySafety
Signifie deux choses différentes : 1) c'est le plaquage du porteur du ballon dans sa propre zone d'en-but. Cela rapporte 2 points à l'équipe qui l'effectue et elle récupère la possession du ballon. L'équipe victime du safety va alors dégager depuis ses 20 yards au moyen d'un botté façon "punt". 2) c'est un poste en défense. Le safety est en quelque sorte le dernier rempart. Par analogie avec le football "européen", on le qualifie de "libéro".
mais la fin du second quart temps vient soulager cette équipe de Bâle à la dérive.

Les Danois supervisent

A noter à la mi temps, l’arrivée de deux émissaires de l’équipe Danoise des Sollerod Gold Diggers qui doivent affronter en demi finale le vainqueur de cette rencontre.  

Goerge : le calvaire
Goerge : le calvaire (T.Savoja, FA.com)
C’est désormais aux Gladiators de débuter en attaque. Ils frisent d’entrée la correctionnelle avec un double fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
miraculeusement récupéré par Basel. Les voilà obligés de punter. C’est au tour d’Anthony Couvin de commettre une perte de balle récupérée par les Balois qui sont sur la ligne des 30 yards adverses mais leur QB Jonathan George va à nouveau s’illustrer en lançant sa 4éme interception de la soirée. Celle-ci est captée par le #9 Spartiates Nuno Dos Santos.

4éme tentative pour Amiens qui va punter mais voilà un trick play qui fonctionne avec ce fake punt où Arnaud MBoucha porte le cuir pour un gain significatif. C’est Showtime au stade du grand marais. Deux actions plus tard le #33 d’Amiens Geoffrey Pereira signe une belle course de 15 yards pour donner un avantage de 27-6 aux Spartiates. La messe semble dite.

D’autant que 3 drives plus tard c’est au tour de Seb Sejean de se faire remarquer avec l’interception N°5 de la soirée qu’il retourne pour un TD malheureusement annulé par un Flag. Le pauvre Georges se souviendra longtemps de son déplacement picard ! Anthony Couvin ira ensuite marquer son 3éme TD personnel de la soirée avec une couse de 3 yards (34-6 Spartiates).

Plus grand-chose à signaler en cette fin de rencontre si ce n’est la 6éme interception du QB Suisse capté par le #14 et le condamnant définitivement au banc. Mais le backup des Glads ne voulant pas être en reste, il est également intercepté par le #23 d’Amiens Teddy Goubet auteur d’un joli retour de plus de 40 yards.

Interception !
Interception ! (T.Savoja, FA.com)
7 interceptions !

Voilà Amiens l’emporte donc sans discussion possible 34-6 face aux modestes Helvétes avec une belle performance du secondary Spartiates qui n’enregistre pas moins de 7 picks !

Les deux demi finales auront lieu les 16 et 17 Juin et verront s’affronter:

Grenoble Centaures vs. Triangle Razorbacks

Amiens Spartiates vs. Sollerod Gold Diggers

A noter que le lieu de ces rencontres sera connu dans les 10 jours. Cette demi finale est positionnée une semaine tout juste avant la finale à Charlety où les Spartiates ont de grosses ambitions. Peut être faudra-t-il faire des choix !

Toutes les photos de la rencontre c'est ici :

http://www.flickr.com/photos/tsavoja/sets/72157629974464907/

... chargement de la zone de commentaire ...

 En NFL les linemen jouent différemment (de la NCAA) ; ils utilisent leurs mains plutôt que leur tête et les épaules  – Jim Otto (QB légendaire des Raiders)

En VO :  The NFL offensive blocking is played differently ; they use their hands instead of their head and shoulders. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !