Ballard Bowl : la parole à …Samyr Hamoudi et Patrice Kancel du Flash

Samyr Hamoudi et Patrice Kancel
Samyr Hamoudi et Patrice Kancel
le 18/03/2011 à 22:43 par Thomas Depaepe
Mise à jour du 19/03/2011 à 00:58

Avant le match du week-end, nous avons donné la parole à 2 anciens Argos et 2 Flash encore en activité, afin qu’ils nous parlent de ce match à la saveur particulière qu’ils ont tous les 4 contribués à créer en « subtilisant » ensemble le casque de Karl Ballard.

 

Footballamericain.com : Que représente pour vous le Ballard Bowl ?

Samyr Hamoudi : C’est clairement le match le plus important de la saison, et ce quelque soit la saison ou le classement de l’une ou l’autre équipe. Pour moi, la rivalité avec les Argos date de mes années Juniors, on était les 2 meilleurs programmes jeunes et j’ai souvent perdu contre eux quand j’étais Junior, donc pour moi chaque match Elite contre eux est le sommet de la saison.

Patrice Kancel : C’est le PSG/OM du football américain, c’est une rivalité Nord/Sud entre deux clubs de légende et c’est le symbole d’une blague autant que d’une rivalité. Le trophée n’existe que parce que nous sommes 2 équipes dominantes et c’est cette domination qui a crée le défi que représente le Ballard Bowl.

 

FA.com : Quel est votre meilleur souvenir du Ballard Bowl ?

S.H. : 1997, c'est-à-dire la saison avant la création du trophée. C’est paradoxal au sens où le Ballard n’existait pas encore, mais c’est la victoire de la nouvelle génération du Flash qui en 1997 a ouvert la voie au succès qui a suivi. Maintenant, la plus belle victoire en Ballard Bowl c’est certainement 2000 où on leur a mis une pilule en finale et moi je marque en attaque et en défense.

P.K. : 1997 est notre meilleur souvenir. Ils dominaient depuis longtemps le championnat, mais on les a battus en finale et en plus on leur met une raclée (45 à 28) à Charlety. C’était clairement un déclic pour nous car cela montrait qu’on pouvait accrocher des titres… et puis personnellement c’était une grande joie car auparavant nous avions pris un paquet de raclées.

 

FA.com : A  l’inverse, quel est votre pire souvenir lors d’un Ballard Bowl ?

S.H. : La finale 2002 car on perd sur un field-goal que l’on rate alors qu’on a une seconde chance après un coup à retardement sur la première tentative. Après cette défaite, les Argos nous ont pas mal chambrés et c’est clairement un mauvais souvenir.

P.K. : Je n’en ai pas vraiment, car toute les fois où le Flash a perdu j’étais en NFL-Europe donc pas sur le terrain… je n’ai donc pas de plus mauvais souvenir et le Ballard est un peu mon jardin car j’ai eu la chance d’y briller régulièrement.

 

FA.com : Pour finir quelles sont vos attentes pour le match de ce week-end ?

S.H. : Je ne pourrais à priori pas le jouer, mais on souhaite tous l’emporter et prendre un ascendant psychologique car ce match doit refléter nos ambitions et notre saison qui commence très bien alors qu’on était plutôt parti dans une logique de transition.

P.K. : Pour nous les anciens, ce Ballard Bowl est une occasion de transmettre aux jeunes notre histoire et la rivalité entre les 2 clubs. Evidement, il y a un aspect sportif essentiel pour la suite du championnat, mais on veut que les jeunes prennent le trophée comme une motivation supplémentaire pour aller chercher un résultat. Et puis personnellement, c’est aussi l’occasion de revoir des potes qui sont des anciens Argos.

 

L'histoire du Ballard Bowl : Ici 

L'interview de 2 anciens Argos sur le Ballard : Ici 

 

... chargement de la zone de commentaire ...

 Lance moi cette fichue balle !  – Keyshawn Johnson

En VO :  Throw me the damn ball ! 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !