3éme casque de diamant pour les SpartiatesAmiens 10-7 Black Panthers

La danse de la victoire des Spartiates
La danse de la victoire des Spartiates (Thomas Depaepe)
le 24/06/2012 à 00:35 par Thomas Depaepe

Finale oblige, le match se disputait dans une très belle antre (Charlety) ! Finale oblige, le public était en grand nombre dans les gradins! Finale oblige, la marseillaise été présente ! Et enfin finale oblige, sur le terrain deux solides équipes étaient présente pour s’arroger le droit de soulever le « bouclier de diamant ». 

2 équipes... 1 seul vainqueur
2 équipes... 1 seul vainqueur (Thomas Depaepe)

Parole aux défenses

Si le premier drive offensif fût pour les joueurs de Thonon, c’est surtout la défense amineoise qui a été à la fête d’entrée de match et Maxime Sprauel a été sacké par Arnaud M’Boutcha juste avant le premier puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
de la rencontre. L’ambiance été posée et elle restera défensive pour la majeure partie du premier quart-temps : en effet, après un three-and-out Spartiates, Dimitri Kiernan a pris un premier firstdown avant qu’Amiens ne reconstruise un mur infranchissable et n’envoi avec succès des blitzsBlitz
tactique défensive où les défenseurs sont chargés d'aller sacker le QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
ou de plaquer le running backRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
le plus tôt possible afin d'infliger une perte de terrain à l'attaque. Mais il y a un risque : la défense doit être rapide car sinon elle s'expose à une passe longue.
sur Sprauel qui se retrouvait une nouvelle fois sacké… Après le punt de Thonon, les Spartiates étaient à nouveau incapable d’avancer et devaient se résoudre à un nouveau three-and-out après un ballon échappé par le N°15 alors qu’il avait la réception entre les gants.

Les hommes de Larry Legault ont misé sur le sol pour leur 3éme drive du match, mais sur une transmission de ballon, Patrick Hall n’a pu maitriser le cuir et la défense d’Amiens très opportuniste c’est tout de suite couchée sur le cuir. A la faveur de ce turnover, Amiens se retrouve bien calé aux abords de la zone rouge adverse… mais ce fût de courte durée puisque sur un catch du N°15, le DB Jesh Uhindo a su faire échapper le cuir au receveur et a ainsi crée un turnover que son équipe a recouvert. Mais cet exploit défensif n’a pas pu être exploité par l’attaque et les black ont du une nouvelle fois punter rapidement d’une fait d’une très bonne contain des Spartiates.

Bien placés sur le terrain à l’issue du jeu de « gagne-terrain » de la première période, les Spartiates ont usés de toutes leurs ruses (une double reverse par exemple) pour grappiller enfin les yards, et grâce à l’énergie d’Anthony Couvin et de Sean Fullerton, ils ont réussi à s’approcher sur les 10 derniers yards ; mais la défense adverse ne rompant pas, Amiens s’est contenté d‘un field-goal pour ouvrir le score. 3-0 pour Amiens.

Le coureur Patrick Hall a alors sorti son physique de déménageur pour faire avancer les siens, et après une 4éme et 3 yards passée par Dimitri Kiernan en force, on pensait les haut-savoyards partis pour aller au bout d’autant que Dimitri Kiernan avait retrouvé ses jambes de 20 ans… mais la défense picarde ne l’a pas entendu de la sorte et sur un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
de Kiernan, les Spartiates ont recouvert comme un seul homme le cuir. Amiens a ainsi forcé un dernier drive avant la mi-temps, mais malgré plusieurs jeux de passes intéressants, la progression fût insuffisante pour accroître le score et la mi-temps a été sifflée sur le score de 3-0. 

Paul Durand, metronome des Spartiates
Paul Durand, metronome des Spartiates (Thomas Depaepe)

Un final haletant

Au sortir des vestiaires, les Spartiates ont montré de solides prétentions aériennes… mais ce fût un nouveau punt rapide pour les joueurs du coach Criner. Après un rapide passage de Thonon en attaque, le coureur junior Nicolas Kandhar a endossé le costume de détonateur et il a réussi le premier gros jeu de la rencontre avec une course de 25 yards environ. Après quelques réceptions énergiques d’Anthony Couvin, Nicolas Kandhar s’est à nouveau vu offrir le cuir par Paul Durand, et il n’a laissé à personne l’opportunité de l’arrêter : touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
au sol de 8 yards coté gauche et 10-0 pour Amiens.

Ce touchdown a piqué au vif l’attaque de Thonon et à la suite de son coureur déménageur Patrick Hall, l’attaque a enfin trouvé son rythme de croisière ; arrivés dans la zone rouge grâce aux jambes de leur trio au sol (Patrick Hall, Baylen Laury et Dimitri Kiernan), les Blacks Panthers ont inscrit un touchdown de très belle facture par Baylen Laury… mais leur joie a été de courte durée car il y avait un flag pour Holding. Baylen Laury arrive néanmoins a prendre un firstdown et 3 yards pour le TD avant la fin du 3éme quart-temps. Après le changement de terrain, et 2 courses infructueuses, les joueurs de Thonon sont en 3éme et 3 yards : Maxime Sprauel tente alors le qb sneak… mais il ne prend pas un centimètre. Alors que le Field-Goal aurait pu être tenté, les savoyards décident de jouer la 4éme et 3 yards en misant sur Patrick Hall : ce dernier use de toute sa puissance et des blocs pour se frayer un chemin dans l’embut. Thonon n’est donc plus qu’a un field-goal de retard après la transformation au pied.

Avec 7 minutes a jouer, Amiens va tenter de manger le chronomètre en misant (avec succès) sur le jeu au sol de Pierre Thorignac tout en n’abandonnant pas leur jeu aérien. Après 2 first-downs, les Spartiates sont néanmoins forcés de rendre le cuir à leurs adversaires auxquels il reste prés de 4 minutes pour remonter le terrain.

Kiernan et Hall forment alors un duo de choc qui avale les yards, mais le temps passe vite et il reste moins d’une minute quand les Black Panthers entrent dans les derniers hectomètres adverses. Après des beaux moments défensifs, Maxime Sprauel se retrouve à jouer une 3éme et goal à 17 secondes de la fin : Sprauel regarde d’entrée Baylen Laury aligné sur le coté droit, mais ce dernier est face à une double couverture et n’arrive pas a trouver le moindre espace, ce qui laisse Sprauel désarmé et poursuivi par la meute spartiates… bien que sorti de sa poche, il conserve le cuir dans les mains et sort en touche avec une perte de 5 yards. La 4éme est donc forcément une tentative de Field-Goal pour égaliser… mais le gunner d’Amiens s’interpose et dévie le ballon ! 

Intraitable défense amienoise
Intraitable défense amienoise (Thomas Depaepe)

Pour ses 25 ans, Amiens offre un nouveau « casque de diamant » à ses fans et la défense picarde a clairement énormément contribué à ce retour au plus haut niveau. D’ailleurs Giovanni Nanguy est honoré fort logiquement du titre MVP, mais cela aurait pu être Lionel Ngoudjou, Arnaud M’Boutcha, Guiterembi Vikos… ou Nicolas Prevost tant la défense Amiénoise a été performante contre la course et pour mettre Sprauel sous pression.

... chargement de la zone de commentaire ...

 Dans cette équipe, nous sommes tous unis derrière un but commun : conserver mon job.  – Lou Holtz

En VO :  On this team, we're all united in a common goal : to keep my job. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !