Les Templiers en playoffs... mais Amiens les a fait tremblerTempliers 21-20 Spartiates

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Julien Tanvet-Abadia
Julien Tanvet-Abadia
le 26/05/2013 à 12:54 par Thomas Depaepe

Pour ce match, l’enjeu était clair pour les Templiers : aller chercher la victoire pour assurer leur qualification en playoffs, et ainsi aborder le match contre Nice (décisif pour l’avantage du terrain) dans les meilleures conditions. Coté Spartiates, on misait surtout sur la poursuite de la notable amélioration de l’équipe ces dernières semaines et évidemment aller chercher une seconde victoire de rang.

 

Cyril Gérard et Jesse Kirkstatter se rendent coup pour coup

Les Spartiates sont les premiers en action sur le match, et le premier joueur a brillé est leur coureur Pierre Thorignac qui perce sur une vingtaine de yards afin de préparer le terrain à un TouchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
de Jesse Kirkstatter quelques actions plus tard ; capté côté droit de l’en-but, ce TD permet aux Spartiates de mener d’entrée dans le match… 0-6 car la transformation échoue.

La réaction templière est immédiate et ultra rapide car il ne faut attendre que 2-3 jeux pour voir un long ballon de Vinnie Miroth lancé vers Cyril Gérard pour un TD de 45 yards ! Les Templiers passent devant à la marque car leur transformation passe et leur donne un petit point d’avance.

Le drive suivant sera plus complexe côté Spartiates et Bertrand Barraud est tout prêt de l’interception sur l’action qui précède le puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
amiénois. Repartant au centre du terrain, les Templiers vont à nouveau capitaliser sur le drive puisque Cyril Gérard capte un nouveau ballon d'une vingtaine de yards avant d’esquiver le retour d’Odair Moreira et d’aller au TD après une course d’une quinzaine de yards. En l’absence de Jérémy Larroque et d’un Johnatan Eckmans souvent sur le bord de touche, c’est Cyril Gérard qui joue aux dynamiteurs d’une défense menée par un Paul Durand très présent en tant que SafetySafety
Signifie deux choses différentes :
1- c'est le plaquage du porteur du ballon dans sa propre zone d'en-but. Cela rapporte 2 points à l'équipe qui l'effectue et elle récupère la possession du ballon. L'équipe victime du safety va alors dégager depuis ses 20 yards au moyen d'un botté façon punt.
2- c'est un poste en défense. Le safety est en quelque sorte le dernier rempart. Il tient en quelque sorte le rôle d'un libéro en football européen.
. 14-6 pour les Templiers.

Le troisiéme drive des Spartiates est miné par les flags, et le punt est inévitable… ce qui redonne un nouveau drive à l’escouade offensive des hommes de Manu Charret, et à nouveau ils vont conclure ce drive par un TD de Cyril Gérard ; mais à l’inverse des deux TD précédents, Gérard va capter sur courte distance car le gros du travail du drive est effectué par les jambes de Julien Tanvet-Abadia qui signe de belles percées off tackle. 21-6.

On se tourne alors vers les Spartiates pour savoir s’ils ont les moyens de réagir et la réponse est cinglante : Oui ! En effet, sur un petit ballon latéral, Jesse Kirkstatter, et son solide gabarit de linebackerLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
,  capte le cuir, zigzague, s’infiltre entre les lignes de défense Templières et évite un dernier retour avant de marquer un TD sur plus de 60 yards ! 21-14 car la transformation à deux points est captée par Tibo Caudelle.

La fin de première mi-temps sera ensuite marquée par deux beaux drives de chaque équipe… tous deux conclus par des interceptionsInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
dans l’en-but des numéros 9 de part et d’autre : Erwin Monbili côté Templiers et Odair Moreirà côté Spartiates.

Cyril Gérard marque son 3ème TD
Cyril Gérard marque son 3ème TD (Thomas Depaepe)

Les défenses dominent

Au retour de la pause, les Templiers semblent englués dans la défense adverse et ils signent un three-and-out qui se transforme en catastrophe lorsque le punt est contré par l’homme aux 3 poumons Jesse Kirkstatter. Amiens part donc sur les 10 derniers yards, mais les 3 tentatives seront bien défendues par les Templiers et la 4ème échouera du fait d’un ballon lancé un peu trop tard par le QB visiteur. Repartant au cœur de leur zone rouge, les Templiers vont à nouveau avoir du mal à s’extraire de la ligne adverse et ils vont devoir rendre très vite le cuir aux hommes de Steeve Guersent sur punt.

Amiens remonte alors le terrain avec un jeu bien huilé et une présence essentielle de… Jesse Kirkstatter qui fait office de receveur version XL. A l’entrée du dernier quart-temps, Amiens est arrivé dans les dix derniers yards, mais à nouveau l’équipe cale et ne peut aller inscrire le TD. S’en suit un punt templiers immédiat et un nouveau turnover on down des Spartiates sur une 4ème et 11 yards consécutive à un beau sackSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
de Sébastien Savan sur le QB Zach Walls. On sent que la fin de match va être haletante car, si les défenses contiennent tout pour l’instant, on sent qu’un exploit est possible. Cet exploit on croit le voir venir lorsque Cyril Gérard capte long de ligne sur 25 yards, mais ce sera insuffisant car sur les jeux suivants Amiens tient et on assiste à une superbe défense de Moreira sur un ballon lancé par Miroth. Pour se mettre à l’abri, Elancourt tente un field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
de 30 yards à 2 minutes de la fin, mais le ballon passe à côté des poteaux.

Jesse Kistatter
Jesse Kistatter (Thomas Depaepe)

1m40 de folie

Amiens repart donc sur ses 30 yards et d’entrée c’est Mathieu Lapios qui capte le cuir pour atteindre le milieu du terrain. Temps-mort des visiteurs. Sur l’action suivante, Pierre Thorignac prend 10 yards de plus et Steeve Guersent prend un nouveau temps-mort. La suite est moins réussie et Mike Douglas va même chercher le sack sur la 3ème tentative. Une 4ème et longue doit donc être tentée, et c’est Lapios qui la capte entre les lignes, zigzague et va inscrire un TD de 35 yards… sur le banc Spartiates on exulte de la « fâcheuse surprise » que l’on joue à Elancourt. Mais la transformation est un peu confuse et Lapios se retrouve à jouer à 2 points. Sa tentative de passe à l’un de ses partenaires échoue.

 

Le score n’évoluera plus, et les Templiers s’en sortent avec une victoire 21-20 et une qualification en playoffs… mais le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils se sont fait peur et qu’ils devront hausser leur niveau de jeu (en comptant aussi sur les retours de Jérémy Larroque ou Rody Surpin) pour les playoffs.

 

Une selection de clichés personnels ici : http://www.flickr.com/photos/95144973@N04/sets/72157633715831641/

Les photos d'Eric Lancelle : https://picasaweb.google.com/117706359541976047620/Elite2013J10TempliersSpartiates

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Elancourt 14 7 0 0 21
Amiens 6 8 0 6 20
... chargement de la zone de commentaire ...

 Je suis grand depuis que je suis petit.  – William "The Refrigerator" Perry

En VO :  I've been big ever since I was little. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !