USFoot School #11 : La Draft

le 26/04/2012 à 23:45 par Thomas Depaepe

Article d'avril 2011 exhumé pour votre plaisir.

La Draft se déroule chaque année et elle est très observée, mais connaissez-vous toutes les subtilités de l’événement ? Je n’en doute pas, mais il n’est jamais mauvais de se rafraichir un peu la mémoire.

 

L’ordre de la draft

En gros, plus votre saison a été mauvaise, plus vous choisissez haut. Voici l’ordre classique :

  • Du choix 1 à 20, ce sont les équipes non qualifiés pour les playoffs par ordre croissant de ratio victoires/défaites.
  • Les choix 21 à 24 sont les équipes éliminés en Wild-cards par ordre décroissant de victoires/défaites en saison régulière.
  • Les choix 25 à 28 pour ceux éliminés en divisional round
  • Le 29 et 30ème choix pour les équipes éliminés en finale AFC et NFC
  • Le 31ème choix est pour l’équipe qui a perdu le Superbowl
  • Et le 32ème va au champion en titre.

En cas d’égalité de ratio victoires/défaites, on classe les équipes grâce au « strengh of schedule » c'est-à-dire en fonction du niveau des équipes qu’elles ont rencontrés. Concrètement si 2 équipes ont un ratio de 20% de victoires, la première à choisir sera celle qui a rencontré les équipes les plus faibles ; en effet vu qu’elle a souvent perdu contre des mauvais, elle est donc plus mauvaise que l’autre et donc elle mérite de choisir avant.

Ca c’est la règle que tout le monde connait… mais quelle est l’exception ? Lorsqu’une franchise est créée et arrive dans la ligue elle a forcément le 1er tour de Draft (les Texans sont les derniers à avoir eu ce privilège et ils ont choisi David Carr) ; s’il y a 2 équipes qui arrivent la même année en NFL, on tire à pile ou face comme cela a été le cas en 1995 ou les Panthers et les Jaguars sont arrivés dans la ligue.

Une War Room
Une War Room

Le timing

Le temps disponible pour une sélection dépend du tour où l’on est. En effet, au premier tour de draft les équipes ont 10 minutes pour annoncer leur choix ; au second elles n’ont plus que 7 minutes et à partir du 3ème tour elles doivent le faire en 5 minutes maximum. Si jamais une équipe dépasse le temps imparti l’équipe suivante peut annoncer son choix, sans que l’équipe en « dépassement » perdre son droit de choix. Il y a 2 ans les Lions ont étudié la possibilité de ne pas répondre dans les temps pour leur premier choix (qui était le premier de la draft) mais ils ne l’ont pas fait ; mais on a l’exemple des vikings qui en 2003 ont laissé leur temps s’écouler (ils avaient le 7ème choix), ce qui a permis  aux Jaguars de sélectionner Byron Leftwich et aux Panthers de sélectionner Jordan Gross… avant que les Vikings n’annoncent qu’ils prenaient Kevin Williams. Williams est donc le 7éme choix de 2003 mais il a été choisi en 9ème position. Pourquoi ont-ils fait cela ? Tout simplement parqu’ils avaient peur que Kevin Williams soit gourmant en salaire… et donc en le choisissant qu’en 9ème ils ont économisé sur son salaire.

 

Les échanges

Une équipe peut décider de ne pas utiliser son tour de draft et peut le mettre aux enchères : il s’engage alors une négociation entre l’équipe qui veut céder et celle qui veut remonter dans l’ordre de sélection. Cette année cela sera un peu limité car les équipes n’auront pas le droit de mettre des joueurs dans la balance et de plus la NFL a indiqué qu’elle ne garantit pas que les tours échangés pour les années futures (exemple, je donne mon second tour contre le second tour d’une autre équipe en 2012) soient respectés puisque le CBACollective Bargaining Agreement (CBA)
Le Collective Bargaining s'apparente à des négociations salariales comme il en existe dans toutes entreprises chez nous et n'est absolument pas limité à la NFL aux USA. Pour la NFL, le Collective Bargaining Agreement (CBA) est un accord signé pour une durée déterminée entre joueurs et propriétaires. Il régit toutes les règles concernant la vie de la ligue : conditions des joueurs, revenus, règlement sur les salaires, les transferts de joueurs etc... 
doit statuer là dessus.

Les échanges entre tours se font sur la base d’une grille connue de tous : le premier choix vaut 3.000 pts, le second 2600, le troisième 2200… Si j’ai le 3ème choix et que je veux le premier, il me faut donc donner mon troisième (2.200 pts) + mon choix de second tour (le 35ème vaut 550) + mon troisième choix (le 67ème vaut 255 pts) ; J’ai alors un peu plus de 3.000 pts donc cela suffit…  mais le premier n’est pas obligé d’accepter.

On peut aussi échanger un joueur déjà drafté contre un autre plus des tours. Cela a été le cas de l’échange Eli Manning contre Philip Rivers plus un second tour ; mais ce cas est beaucoup plus rare que l’échange contre un joueur déjà présent dans la ligue, c'est-à-dire dont la valeur est mieux connue.

 

Le choix et le salaire

Evidemment avec le CBA qui n’est plus d’actualité et un nouvel accord encore dans les limbes, difficile de savoir ce qu’il en sera… mais on peut se rappeler le système qui avait court jusqu'à l’an dernier. Une franchise NFL reçoit de la NFL un chèque qui doit lui permettre de payer ses rookies passés par la draft pendant 1 an. Le montant de cette enveloppe est calculé par la NFL d’après une moulinette mathématique que personne n’a jamais vu tourner, mais en gros elle calcule que plus vous choisissez haut et plus vous avez de choix, plus l’enveloppe est élevé. La plus grosse enveloppe de l’histoire a été faite au nom des Chiefs qui en 2008 ont touchés 8,22 millions de dollars car ils avaient drafté 12 joueurs dont 2 au premier tour ; cette même année les Browns avaient touché 1,79 millions vu qu’ils n’avaient sélectionnés que 5 joueurs et aucun dans les 3 premiers tours. Evidemment cette enveloppe ne couvre pas forcément tout ce que l’équipe décide d’accorder aux joueurs.

Sur un sujet complémentaire, une seule équipe a le droit de négocier le contrat d’un joueur avant de l’avoir officiellement drafté : la première à choisir. Concrètement cela signifie que les Panthers ont peut être déjà sous contrat un joueur mais qu’ils n’annonceront la couleur que le jeudi 28. Les Lions avaient par exemple signé le contrat avec Stafford un jour avant la draft. Toutes les autres équipes ont le droit d’approcher des joueurs, de parler gros sous… mais n’ont pas le droit de travailler sur un quelconque contrat.

le Lowsman Trophy
le Lowsman Trophy
 

 

Mr Irrevelant.

Au tour de France il existe la lanterne rouge, à la draft il y a Mr Irrevelant, autrement dit le dernier joueur sélectionné à la draft. Le titre a été crée en 1976 par Paul Salata : Salata est un receveur passé par USC dans les années quarante qui a été recruté par les 49ers en 1949, l’année suivante il arrive chez les Colts de Baltimore mais l’équipe dépose le bilan et il redevient éligible à la draft ; les Steelers le choisissent alors au 10ème tour mais il ne portera jamais leur maillot lors d’un match officiel. De ses mésaventures footballistiques, Paul Salata fera en 1976 une boutade : le dernier joueur de la draft aura le droit au titre ronflant de Mr Irrevelant ; et comme tout titre, il aura le droit a un cadeau qui consiste en une semaine passée aux frais de la ville de Newport ou il joue au golf, fait une régate et a le droit à un barbecue géant ou on lui remet le trophée. Ce trophée très humoristique est appelé le Lowsman Trophy et ressemble au Heisman sauf que le joueur commet un FumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
.

Le premier jouer a remporter le trophée est Kelvin Kirk qui est le 487ème choix de la draft 1976. En 2010, Tim Toone (Lions de Detroit) a eu le plaisir d’être le 255ème choix et d’avoir son nom annoncé par Paul Salata lui-même.

... chargement de la zone de commentaire ...

 Manti Te'o a couru le 40 yards en un temps décevant de 4,80 aujourd'hui. La bonne nouvelle c'est que sa copine n'est plus en vie pour voir cela.  – Comedy Central

En VO :  Manti Te'o ran the 40 in a disapointing 4.80 today. Good thing his girlfriend wasn't alive to see that. 

Citation décalée proposée par TD pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !