Flag : Les Coupes de France pour les Sphinx et les Redlips

Les Redlips d'Asnières, vainqueures de la Coupe de France féminine 2016
Les Redlips d'Asnières, vainqueures de la Coupe de France féminine 2016 (François-Noël Martin)
le 27/11/2016 à 18:19 par François-Noël Martin
Mise à jour du 28/11/2016 à 00:47

La troisième Finale de la Coupe de France  de Flag, qui se jouait aujourd'hui à Asnières-sur-Seine, a livré son verdict au terme d'une longue journée de matchs. Dans le tableau masculin, les Sphinx de Pau conservent leur titre pour la troisième édition consécutive ! Du côté des Féminines, les Redlips d'Asnières, entente Molosses-Juggernautes, s'emparent du trophée après avoir réalisé une journée parfaite !

Tableau féminin

C’est au Stade Jacques Anquetil d’Asnières-sur-Seine que débute la journée des six équipes prétendantes au titre de la Coupe de France féminine. Ces dernières prennent leurs marques sur le site juste pour la matinée pour jouer leurs matchs de la phase de poule.

Vainqueures de l’épreuve il y a un an, la Team Ile-de-France ne connaîtra pas la même fortune cette année : les Franciliennes s’inclinent en ouverture de tournoi face aux Argonautes d’Aix-en-Provence (8-6) avant d’être définitivement écartées de la course aux demi-finales par les Valkyries (26-13). Les Normandes s’emparent ainsi de la première place de la poule A grâce à leur succès sur les Provençales (15-12). Dans le même temps, l’autre groupe est dominé sans conteste par les Redlips d’Asnières. L’entente Molosses-Juggernautes enchaine deux victoires de rang face aux Félines de Thonon (34-8), puis aux dépends des Vikings/Cobras (27-13). Le dernier billet pour les demi-finales va se jouer entre les Rhônalpines et les Nordistes en fin de matinée, avec au final la qualification pour l’Entente Vikings/Cobras.

Après avoir rallié le Stade Leo Lagrange pour la suite des festivités, place aux demi-finales du tournoi ! Issues de la même Zone Nord, Valkyries et Vikings vont peiner à trouver l’endzone adverse durant la première mi-temps, à l’exception des Normandes à une reprise. La suite de la partie sera plus animée au tableau d’affichage et les Valkyries réussissent à conserver leur avantage d’un touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
pour finalement s’imposer 19 à 12. L’écart sera le même dans l’autre demi-finale, les Redlips restant longtemps sous la menace d’un retour des Argonautes. Mais ces dernières ne parviennent pas à recoller au score en fin de partie et laissent filer les Franciliennes en finale pour la seconde année consécutive. Dans le même temps, la Team Ile-de-France relève la tête en remportant son dernier match de la journée face aux Félines 32 - 26.

Le match pour la troisième place est remporté par les Vikings/Cobras qui, après avoir mené 19-0 à la pause, maîtrisent la seconde période pour s’imposer 25 à 7. La Finale de cette troisième Coupe de France sera par contre plus serrée entre les Redlips et les Valkyries, qui se retrouvent dos-à-dos à la mi-temps 6-6. Le second acte est tout autant dominé par les deux défenses et seule l’internationale Louisa Ajayi parvient à échapper à la vigilance de ses adversaires sur un lancer d’Elisa de Santis pour offrir aux Redlips leur premier titre, un an après avoir échoué au même stade de la compétition.

Tableau masculin

Double-tenants du titre, la journée des Sphinx n’a pas débuté de la meilleure des manières. Les Palois sont accrochés dans leur premier duel par l’Entente Spartiates/Taureaux et voient leur belle série d’invincibilité en Coupe de France, entamée deux ans auparavant, prendre fin avec une défaite 27-31. Les Sphinx ont l’occasion de se reprendre dans la foulée et ce sont les Météores de Fontenay-sous-Bois qui vont faire les frais du sursaut d’orgueil du champion qui s’impose 49 à 32. Il faudra tout de même attendre le résultat du troisième match de cette Poule A entre les Fontenaysiens et l’Entente du Grand Nord pour connaitre les noms des deux équipes qui joueront les demi-finales l’après-midi. Devant avec deux touchés d’avance à la pause, les Spartiates résistent à un retour des Mets dans la seconde période pour finalement s’imposer 34-26, écartant ainsi leurs adversaires de la course au titre.

Dans l’autre poule, les hôtes de l’événement, les Molosses d’Asnières-sur-Seine, assurent leur présence en demi-finale du tournoi en battant successivement les Poppy’s d’Albert (40-27) et les Centaures de Grenoble d’une courte tête (34-32). Les deux vaincus se retrouvent ensuite en fin de matinée pour se disputer le second billet pour les demi-finales. Les Grenoblois se montrent plus réalistes et mènent à la pause 19 à 6. Les deux équipes se rendent ensuite coup pour coup, ce qui permet aux Centaures de conserver leur avantage et de l’emporter 32 à 19.

Les hostilités reprennent après une courte pause déjeuner, avec les demi-finales de l’épreuve. Le duel entre les Centaures et les Spartiates tourne rapidement à l’avantage des Isérois qui se creusent un confortable avantage de 19 points à la mi-temps. Ils l’accentueront ensuite pour s’imposer 33 à 7. L’autre match entre Sphinx et Molosses est très disputé, et se jouera à un petit point. Menés 13-21 à la pause, les Asniérois parviennent à revenir au score en fin de rencontre, mais ne peuvent combler un manque de réussite sur leurs transformations, même en passant une à 2 points, et s’inclinent 40 à 41.

Dans les matchs de classement, les Météores s’emparent de la cinquième place en surclassant les Poppy’s 29 à 18 et les Molosses prennent la troisième place aux dépends des Spartiates (33-28). Tout comme les deux précédentes en 2014 et 2015, la Finale de la Coupe de France masculine oppose les deux équipes sudistes du plateau. Les Sphinx réalisent la meilleure entame de match en interceptant le quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
grenoblois, puis en creusant l’écart jusqu’à porter la marque à 26-12 à la pause. Les Centaures reprennent espoir après avoir inscrit un troisième touchdown, puis stoppé l’offensive paloise suivante. Mais ils concèdent dans leur camp une nouvelle interceptionInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
sur le drive suivant. Les deux escouades scoreront ensuite chacune à une reprise avant que Pau ne reparte pour une dernière série pour mettre un terme à la rencontre après avoir laissé le chrono s’écouler, s’offrant ainsi une troisième Coupe de France !

Les Sphinx de Pau conservent leur trophée
Les Sphinx de Pau conservent leur trophée (François-Noël Martin)

Revivre cette journée en images

Les photos de la journée (François-Noël Martin)

Résultats complets - Coupe de France Féminine 2016

 

Résultats complets - Coupe de France Masculine 2016

 

Classements Finaux

 

 

... chargement de la zone de commentaire ...

 C'est un f... de p... arrogant. C'est ce qui fait de lui un si grand joueur.  – Lawrence Taylor à propos de son coéquipier Phil Simms

En VO :  He's a cocky sumbitch. That's what makes him such a great player. 

Citation réelle proposée par Guillaume. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !